Histoire des massages en occident

L’histoire des massages dans la médecine occidentale démontre que le corps humain ne constitue pas une entité. On considère un symptômes, comme un phénomène isolé, et le corps est dissocié de l’esprit.

L’histoire des massage, une approche orientale?

L’approche orientale est toute différente, puisqu’elle considère qu’il y a des relations réciproques entre l’esprit, le corps et l’âme.

Puis, la technique de massage de tout temps fait partie de la culture orientale, dans la vie personnelle mais aussi professionnelle.

Histoire du massage
Histoire du massage en occident

De plus, on sait que la pratique du massage en orient remonte au moins à 3000 ans avant JC. Le plus ancien texte médical que nous ayons conservé, le Nei Ching, considère le massage comme une des 4 formes classiques de traitement médical avec l’acupuncture, l’herboristerie et le moxa.

Dans l’histoire des massages, par contre, un texte indien datant de 1800 avant JC environs, l‘ayurveda. Il est recommandé de frictionner le corps afin de permettre à celui-ci de se soigner lui même. De même, on trouve des textes médicaux qui nous viennent des médecins Égyptiens, Perse et Japonais.

L’histoire des massages dès l’antiquité

Ensuite, les médecins Grecs et Romains de l’antiquité considéraient que le massage était l’un des principaux moyens de soulager la douleur. Homère, dans l’odyssée ,décrit les pouvoirs fortifiants qu’on les héros après les combats. Hippocrate est le père de la médecine. Il considérait qu’un médecin doit être expérimenté l’art de la friction. .

Jules César, quant à lui, se faisait masser chaque jour pour soulager ses névralgie.

De même, dans la bible , on trouve à de nombreuse référence aux vertus de l’imposition des mains.

La pratique du massage continua à se développer en occident jusqu’au moyen âge.Puis, elle se heurta à l’expansion du christianisme qui niait et méprisait les besoins et les plaisirs du corps. En effet, la religion exaltait uniquement l’esprit dont il dissociait le corps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *